Chauffeur VTC – Tout savoir !

Une voiture de transport avec chauffeur (VTC) est un moyen de transport de personnes, disponible uniquement sur réservation, avec un conducteur professionnel (disposant de sa carte VTC).

De nombreuses personnes se posent des questions sur le métier de VTC. Lors de nos différents trajets, nos clients souhaitent en savoir plus sur ce métier. La première chose à savoir : un VTC est une alternative au taxi. Un chauffeur VTC n’est pas un chauffeur de taxi ! Le métier de VTC ressemble au métier de taxi mais avec quelques différences notables.

Voici les questions qui reviennent le plus souvent concernant le métier de chauffeur VTC, connu également sous l’appellation chauffeur privé ou encore chauffeur particulier.

Quel est le salaire d’un chauffeur VTC ?

Vous vous demandez sûrement combien gagne un VTC ?  Le secteur des VTC est plutôt dynamique. De nombreuses personnes souhaitent se lancer en tant que chauffeur VTC. C’est un métier difficile mais ô combien passionnant.

Des informations contradictoires et chiffres parfois trop optimistes sont publiés par les plateformes. Du coup les futurs chauffeurs VTC sont perdus ! Au final, quel est la salaire d’un chauffeur VTC ?

Le salaire moyen net mensuel d’un chauffeur VTC varie en fonction du nombre d’heures effectuées par semaine et des charges liées à la voiture (location, essence, assurance…).

Certains chauffeurs VTC, surtout les débutants, après déductions des charges, gagnent entre 1 300 et 1 700€ net mensuel. Pour les plus expérimentés, le salaire mensuel net peut grimper jusqu’à 4 000€ et s’ils sont propriétaires de leur véhicule, le salaire mensuel peut atteindre 5 000 voir 6 000€ net et pour une poignée de chauffeurs VTC expérimentés, le salaire net mensuel dépasse les 6 000€. De quoi en faire rêver plus d’un !

Par ailleurs, il faut garder en tête que des charges d’exploitation importantes sont à prévoir :

  • Plus vous roulez, plus vous consommez du carburant
  • L’entretien de la voiture
  • Réparations nécessaires

Si vous achetez votre véhicule pour votre activité de VTC, il faut prévoir le coût.

Au final le salaire moyen d’un VTC dépend énormément d’un chauffeur à un autre. Il faut compter minimum 1 300€/mois en moyenne à plus de 6 000€/mois pour les plus chanceux.

Est-il toujours rentable de faire VTC ?

Une question bien légitime. Est-il toujours rentable de faire VTC ? Est une question qui revient souvent.

Le trajet d’un chauffeur VTC en période de majoration est plus rentable que celui d’un chauffeur de taxi.

Pendant les pics d’affluence et périodes de forte demande, les chauffeurs VTC bénéficient de majorations qui augmentent sensiblement leur rentabilité. Les prix des trajets sont donc plus élevés que ceux des taxis.

Au final, en fonction des trajets effectués, le métier de VTC peut être plus ou moins rentable mais en général c’est un métier rentable. Surtout si vous n’avez pas peur d’effectuer les heures nécessaires.

Comment bien gagner sa vie VTC ?

Une question difficile à y répondre. En tant que chauffeur VTC indépendant, il ne faut pas avoir peur de faire beaucoup d’heures. Travaillez plus, pour gagner plus.

Toutefois, il est bon de savoir comment ne pas perdre de l’argent inutilement.

  • Ne pas rouler sans client : gaspillage d’essence assuré
  • Éviter les zones chaudes : trop de concurrences
  • Espionner vos concurrents : l’application passager permet de voir où sont les chauffeurs VTC
  • Vendre des produits aux clients : pour gagner plus

Comment obtenir la carte VTC ?

Pour obtenir la carte VTC, il faut adresser une demande par écrit à la préfecture du département du domicile. La carte professionnelle VTC est délivrée dans les 3 mois par l’administration.

Le métier de VTC est réglementé. Certaines conditions doivent être remplies pour obtenir la carte VTC.

  • Être titulaire d’un permis B depuis au moins 3 ans
  • Avoir suivi la formation « prévention et secours civiques de niveau 1 » (PSC1) depuis moins de 2 ans
  • Passer une visite médicale
  • Valider l’examen VTC

Comment avoir la carte VTC sans formation ?

Il est possible d’avoir la carte VTC sans formation, si le futur chauffeur VTC à déjà travaillé dans le secteur du transport (chauffeurs de bus, ambulanciers, taxis, chauffeur sous capacitaire).

Comment obtenir sa carte VTC par équivalence ?

Il est tout à fait possible d’obtenir la carte VTC par équivalence, gratuitement, sans formation et sans examen, sur simple demande auprès de la préfecture.

Quelle formation pour devenir chauffeur VTC ?

Pour devenir chauffeur VTC, il faut passer un examen. L’examen prend la forme d’un QCM. L’examen dure environs 4h et se compose de 6 épreuves.

  • réglementation des transports
  • sécurité routière
  • gestion d’une entreprise
  • compréhension du français et de l’anglais
  • développement commercial
  • règlementation nationale des VTC

Même s’il est possible de devenir chauffeur VTC sans formation, il est recommandé de se rapprocher d’un centre de formation agréé pour préparer l’examen VTC.

Il n’y a pas de diplôme obligatoire pour devenir VTC. Il est possible de s’installer en tant que chauffeur VTC sans diplôme et sans formation particulière. Le baccalauréat n’est pas exigé.

Comment se passe l’examen VTC ?

L’examen VTC comporte une épreuve théorique et une épreuve pratique.

Comme pour une épreuve de permis de conduire standard, il existe des fautes éliminatoires. Le candidat dispose de 3 passages à l’examen pratique VTC dans un délais de 12 mois. Au-delà, il faut repasser l’épreuve théorique.

Comment devenir VTC sans formation ?

I lest possible de devenir VTC sans formation en passant l’examen VTC sans formation. Il suffit de passer l’examen en candidat libre. Pour devenir VTC il faut s’inscrire à l’examen en ligne sur le site de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) de votre département.

Comment devenir VTC en France ?

Alors pour résumer : comment devenir VTC en France ? C’est simple. Il y a quelques étapes à effectuées pour devenir chauffeur VTC en France. Les voici :

  1. Passer l’examen VTC
  2. Effectuer une visite médicale
  3. Obtenir la carte VTC
  4. Choisir un statut juridique
  5. Créer une entreprise de VTC
  6. Acheter ou louer une voiture
  7. S’inscrire au registre des VTC*
  8. Trouver ses premiers clients

*L’inscription au registre des VTC est obligatoire.

Comment s’inscrire au registre de VTC ?

Pour s’inscrire au registre de VTC, il faut se munir des documents suivant :

  • Une attestation d’assurance couvrant la responsabilité civile professionnelle
  • Une copie du justificatif de l’immatriculation de l’entreprise (KBIS ou SIREN)
  • Une copie du certificat d’immatriculation (carte grise) de la voiture
  • Une copie (recto-verso) de la carte VTC du conducteur
  • Pour le véhicule : un contrat de location ou une preuve de propriété

Et se rendre sur le site du registre des exploitants de VTC pour s’inscrire.

Comment obtenir macaron VTC ?

Pour obtenir un macaron VTC (vignette VTC) auprès du Registre des Exploitants de VTC il faut :

  1. Se connecter à son espace personnel sur le site du registre VTC
  2. Cliquer sur l’onglet « Commander Macaron »
  3. Sélectionner le véhicule
  4. Payer et finaliser la demande

Peut-on devenir chauffeur VTC sans voiture ?

Il est tout à fait possible de devenir chauffeur VTC sans voiture. Il faudra simplement louer un véhicule ou le prendre en leasing. Le véhicule doit respecter les conditions propres à l’activité VTC.

Quelle voiture pour faire VTC ?

Il est important de choisir un véhicule adapté sur le long terme pour faire VTC. Acheter ou louer une voiture ne s’improvise pas et nécessite une réflexion sérieuse.

Vous vous demandez quelle voiture VTC choisir ?

Certains chauffeurs VTC choisiront des voitures économiques, alors que d’autres opteront pour des voitures de luxe et haut de gamme.

La voiture VTC devra de répondre à quelques critères :

  •  Avoir entre 4 et 9 places.
  • 4 portières minimum est obligatoire
  • Mise en circulation depuis moins de 6 ans
  • Présence de la vignette VTC collé au pare-brise

Quelles sont les compétences attendues pour exercer le métier Chauffeur VTC ?

De nombreuses compétences sont attendues pour exercer le métier Chauffeur VTC dont l’autonomie et un très bon relationnel.

  • Autonomie : un chauffeur VTC indépendant doit avoir une bonne dose d’initiative et beaucoup de réactivité pour décrocher les courses. En effet il est seul avec lui-même
  • Très bon relationnel : un chauffeur VTC sait faire preuve de discrétion et de politesse. Certains clients sont difficiles.

Quels sont les avantages et les inconvénients du métier de chauffeur VTC ?

Les avantages du métier de chauffeur VTC : autonomie & choix des horaires
Les inconvénients du métier de chauffeur VTC : revenu aléatoire & amplitude horaire

Quelles sont les formes juridiques possibles pour devenir chauffeur VTC ?

Plusieurs formes juridiques sont possibles pour devenir chauffeur VTC : micro-entreprise, EURL, EIRL et SASU. Un grand nombre de chauffeurs VTC ont opté pour la SASU pour sa souplesse et ses avantages fiscaux.

Il est important de réfléchir à sa situation personnelle et à ses besoins pour prendre la bonne décision concernant la forme juridique de son entreprise de VTC.

Quelle est la différence entre un taxi et un VTC ?

La différence entre un taxi et un VTC est la qualité de service.
L’autre principale différence est le tarif. Le prix du taxi est réglementé alors que pour le VTC il est libre.

En savoir plus sur les différences entre taxi et VTC.

Besoin d’un chauffeur VTC ?

Réservez un chauffeur VTC avec Aaron Flight Driver en nous contactant au 06 46 83 11 83

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *